Zero db, la nuit sera longue

Entre modern jazz, trip hop, latino, électro, et encore une pléiade de genre, Chris Vogado et Neil Combstock, avec leur groupe Zero db, ont déjà tourné dans dans la totalité de l’hémisphère nord. 3 albums depuis 2000 : Come Party, Bongos, Bleeps and Basselines et enfin Heavyweight Gringos ainsi que de nombreuses apparitions sur des compiles lounge et electro. On notera au passage le titre Nightlite avec un Bonobo passé par là.


Mais revenons à leur principaux titres afin que vous puissiez vous faire une idée du travail de messieurs « les-animateurs-d’after-work-qu’on-sait-quand-ça-commence-mais-pas-quand-ça-finit ».


Rien de tel que quelques accords jazz sur un fond trip-hop pour bien commencer. Premier album, les intentions étaient claires sur la cible visée et les Guillaume Tell du genre font mouche. Ce n’est pas pour rien qu’il signe avec le même label que celui de Herbaliser ou Mister Scruff.

Et pourtant, ils sont aussi éclectiques que notre équipe. La preuve avec 2 morceaux :



Vous l’aurez compris, c’est un groupe que l’on voudrait mettre dans une case mais qui ne peut rentrer nulle part à l’écoute des débordements que nos 2 zigotos nous imposent.


AfterWorker ou couche-tard, tu trouveras ton bonheur, parole d’écoutille !

Al John

C'est suite à une étude sur internet que j'ai découvert twitter il y a de cela 3 ans. De rencontre en rencontre, j'ai connu Natcordeaux et Moimateo. Le courant humain et musical est vraiment bien passé. Tout autant assoiffé de nouveaux sons qu'eux, voici qu'aujourd'hui je suis ici à écrire et à faire partager mes sons et mes découvertes avec vous.

Laisser un commentaire