Tahuna Breaks – Black, Brown and White


Il y a les groupes que l’on découvre pour leur musique et ceux que l’on découvre pour leur clip, Tahuna Breaks fait partie de la deuxième catégorie et c’est le clip de Giddy Up, expression utilisée pour dire à un cheval d’accélérer, d’y aller, qui a permis au groupe de se faire connaître. En même temps un clip Funk au look 70’s, tout en animation et, porté sur le sexe ne pouvait que faire un buzz. Et oui Giddy Up est également utilisé quand il s’agit de parler vulgairement à une fille. Croyez-moi ne dites jamais cela dans une conversation, ma joue s’en rappelle encore. On s’éloigne du sujet là…



Mais au-delà de leur provocation pornographique nous faisant doucement rigoler parce que c’est une animation, que pouvons nous dire de Tahuna Breaks ? Deux albums, Reflections et Black, Brown & White. Des titres d’albums que l’on peut classer de clichés sur la remise en question de soi pour le premier et, sur la vision du monde et plus particulièrement autour du racisme pour le deuxième. C’est la première chose que je me suis dit en découvrant l’ensemble. Pas très encourageant mais on ne juge pas un livre sur sa couverture et, il en va de même pour un album. Donc, un groupe Kiwi Reggae-Funk composé de 8 personnes. Quoique, parler de genre pour eux relève du casse-tête à la rubicube. Je vous explique avec l’exemple de l’album Black, Brown & White : les tracks sont parfois musclées à l’image de Giddy Up ou Funky Mama.


D’autres à l’image de Somebody’s Daughter ont un rythme lent comme un slow.


Et enfin, il y a le rythme reggae-dub planant à la Empower Me que l’on retrouve la plupart du temps.


Personnellement, j’ai renoncé à essayer de classer l’album. Au moment où le temps se refroidit en Nouvelle-Zélande, la découverte de cet album est un rayon de soleil et c’est la seule chose qui compte.

Al John

C'est suite à une étude sur internet que j'ai découvert twitter il y a de cela 3 ans. De rencontre en rencontre, j'ai connu Natcordeaux et Moimateo. Le courant humain et musical est vraiment bien passé. Tout autant assoiffé de nouveaux sons qu'eux, voici qu'aujourd'hui je suis ici à écrire et à faire partager mes sons et mes découvertes avec vous.

Laisser un commentaire