Seether – Holding on to Strings Better Left to Fray

Seether - Holding On To Strings Better Left To Fray

Le 4ème album studio du groupe rock / post-grunge / métal alternatif : Seether d’origine d’Afrique du Sud.
Intitulé Holding on to Strings Better Left To Fray, les 11 titres de l’album ont été produits par Brendan O’Brien qui a travaillé avec Pearl Jam, Stone Temple Pilots, Rage Against The Machine et plus encore. Seether a écrit tous les titres de l’album.
Holding on to Strings Better Left to Fray, album qui sort après Finding Beauty in Negative Spaces sorti 4 ans auparavant…


Seether – Country song (live on Lopez)

On commence fort avec ce petit mélange des genres ! Mi-country, mi-grunge …
Vous avez peut-être déjà entendu Seether dans la B.O. du film The Punisher en duo avec Amy Lee d’Evanescence.


Seether – Broken ft. Amy Lee – The Punisher Soundtrack

Le titre Fur Cue possède une particularité au sein de l’album…
En effet, il a été enregistré après le départ de leur guitariste Troy McLawhorn pour le groupe Evanescence…


Seether – Fur Cue – Studio Music Video

Seether


Seether – Roses

Courez et ouvrez vos cages à miel sur cette album qui possède aussi des titres en bonus de la version deluxe et le bonus iTunes.

Playlist de l’album Holding on to Strings Better Left to Fray
01. Fur Cue
02. No Resolution
03. Here And Now
04. Country Song
05. Master Of Disaster
06. Tonight
07. Pass Slowly
08. Fade Out
09. Roses
10. Down
11. Desire For Need
12. Forsaken
(+ des tracks en bonus !)

Liens utiles
Le site officiel de Seether

Pathien

Un tempo, une mélodie... Mes premiers pas sur Twitter, je suivais des comptes selon les #FollowFriday ou des sites de recommandations de comptes à suivre. C’est sur un tweet sur Nada Surf que MoiMateo me propose d’en écrire une critique. De fil en aiguille, j’écris sur le site et c’est plaisant de faire partager quelques artistes et musiques. Ancien bassiste et avec mes goûts un peu éclectique, je tente d’écouter le plus de choses possibles mais dans ce monde musical, il y aura toujours trop de surprises.

Laisser un commentaire