Necro, le rappeur qui fait peur

Necro, rappeur américain, fait peur. Il effraye par son nom, la manière dont il définit son rap, death rap à cause des sujets qu’il traite, sexe, ultraviolence et mort. Oui, ce rap par ces côtés peut effrayer. Mais son rap sombre fait rêver. Je m’explique avant qu’il y ait un quiproquo. Mélodieusement, il réussit à séduire. Il s’agit de musique et ces rythmes sont bons. Pour l’introduire correctement, et le rendre un peu moins « mortel », nous allons commencer avec une reprise issue de son album the sexorcist :


Pour les connaisseurs, vous aurez reconnu Time of the Season des Zombies. Lorsque l’on écoute d’ailleurs leur version après celle de Necro, il manque un petit quelque chose qui, dans la version originale, est traduite par une partie instrumentale.

Vos oreilles ayant un peu plus accepté mister Death Rap, il est temps de rentrer dans le vif du sujet. Les reprises c’est bien, mais ce n’est pas ça qui fait le rappeur. Petit tour d’horizon :




Un petit aperçu plutôt sympa non ?

On finit sur le personnage pour dire qu’il ne fait pas uniquement du rap, mais que nous comptons des courts métrages et, comme Snoop Dogg, un film pour adulte à son palmarès. Comme quoi, rap et sexe se marient souvent…

Al John

C'est suite à une étude sur internet que j'ai découvert twitter il y a de cela 3 ans. De rencontre en rencontre, j'ai connu Natcordeaux et Moimateo. Le courant humain et musical est vraiment bien passé. Tout autant assoiffé de nouveaux sons qu'eux, voici qu'aujourd'hui je suis ici à écrire et à faire partager mes sons et mes découvertes avec vous.

Laisser un commentaire