Mirel Wagner – album éponyme

Me plongeant à nouveau et à grandes brasses dans la musique psychédélique, cet album tombe à pic. Et pourtant si vous avez lu certaines reviews et chroniques sur l’album, personne ne présente ce bijou comme tel…

Mirel Wagner, scandinave avec des racines éthiopiennes a beaucoup à partager. Quand elle commence No death et que sa Gibson acoustique noue de fragiles dentelles, on se prend en pleine face le pouvoir que Mirel Wagner possède. Celui de t’envoyer dans une sphère noire, froide et en même temps pleine de charme et quasiment addictive…

9 titres sur ce 1er joyau que Mirel Wagner nous offre presque d’outre-tombe. Alors pourquoi je trouve cette musique (sombre, dur, triste) psychédélique ? Car après une puis deux et trois écoutes, j’ai appuyé sur repeat et je me suis rendu compte que j’étais totalement en transe. Que chacun des 9 titres continue à te procurer cette sensation frissonnante et puissante inexplicable alors que l’album est éteint depuis un bon moment.

Un album folk indispensable où la sublime voix de Mirel est tout simplement accompagnée d’une guitare à l’assaut de tous les monstres qui vous hantent… Pour moi, elle a réussi à me transformer en fantôme mais heureux d’avoir vogué en sa compagnie !

MoiMateo

Fondateur et chroniqueur de MoiMateo.com. Découvreur et diffuseur de talents étéroclytes. Signe particulier : 2 cages à miel en équipement d'origine.

Laisser un commentaire