La Friche se met en 4 pour Marsatac

3ème et dernière soirée de la 13ème édition du festival Marsatac. On aura pris conscience du plaisir que c’est fait le programmateur du festival !

Définitivement Riot, le festival marseillais commence sa 3ème journée avec les félins Oh ! Tiger Mountain. Un son gracieux qui passe à merveille dans la salle de la Cartonnerie. Mathieu Poulain et Kid Francescoli nous offrent un set intimiste qui te met rapidement dans l’ambiance.



Les festivaliers auront mis du temps à arriver ce soir là, mais ce n’est que pour mieux rebondir ! C’est sur la scène du Cabaret Aléatoire que l’ambiance va définitivement atteindre un niveau qu’elle ne quittera plus de toute la nuit. Skip the Use, les lillois rock-punk vont retourner tout Marseille ! La salle ne s’en remettra jamais et moi non plus d’ailleurs ! Skip the Use est ma grosse révélation du festival. Mat Bastard, leader du groupe sait où il va : dans la fosse pour un pogo général ! Ce n’est pas pour rien s’ils ont fait la 1ère partie de Rage Against the Machine ! Vraiment énorme. Un nouvel album est en préparation donc soyez-en certain, on en reparlera ici !




Essayons de reprendre un semblant de tenue le temps de traverser toute la Friche pour nous retrouver sur l’esplanade. Un super-héros est attendu à la Cartonnerie. Un écran géant s’allume avec seulement son nom : Cascadeur. Bon ok j’ai pas accroché sur son album mais je me laisse porter par son live. Le bonhomme a de la ressource et un nombre incalculable d’instruments sortis d’où on ne sait ! Un véritable groupe et pourtant il est seulement accompagné de son ombre ! J’attendais beaucoup de Cascadeur, j’ai été servi…




Me suis-je dit que je manquais de peps avant de parcourir la distance séparant la Cartonnerie au Cabaret Aléatoire ? En tout cas les membres de the Death Set eux n’en manquent pas ! C’est encore ici que #Marsatac est mis à l’envers : une salle si petite ne peut pas suffire aux australiens. C’est un véritable tsunami qui se passe avec ce groupe !



2h du matin pointe son nez et il faudra jouer des coudes pour apercevoir Yuksek sur la grande scène. Son public est bien là… même si la technique ne suivra pas les montagnes de watts que le groupe avait bien l’intention d’offrir aux festivaliers.




Et si je ne vous ai pas parlé de The Subs, de Gablé, de Hyphen Hyphen ou encore de Housse de Racket, c’est tout simplement qu’un festival comme celui-ci, il est difficile de réunir 9 000 cages à miel !

MoiMateo

Fondateur et chroniqueur de MoiMateo.com. Découvreur et diffuseur de talents étéroclytes. Signe particulier : 2 cages à miel en équipement d'origine.

Une pensée sur “La Friche se met en 4 pour Marsatac

Laisser un commentaire