Les Crocodiles – Generalized suspicion of experts

Les Crocodiles Generalized suspicion of experts

Les Crocodiles, groupe d’origine de Strasbourg commencent l’année 2011 en sortant leur 1er album Generalized suspicion of experts.

Nous allons commencé par le début, Les Crocodiles sont composés de 6 membres, pouvez-vous vous présenter et définir votre rôle au sein du groupe ? Pourquoi le nom de Crocodiles et avez-vous un pseudo de groupe : les Crocos ?
Nous existons depuis fin 2004. Les premiers morceaux ont vu le jour à cette époque mais nous n’étions pas encore au complet. C’est en 2005 que nous donnerons notre premier concert au Molodoï à Strasbourg (avec Sourya et HHH). Depuis nous avons sorti 2 EP (Evolution en 2007 et Project White en 2008) et notre premier album ce mois-ci.
Le nom Crocodiles vient à l’origine du premier album d’Echo & The Bunnymen. La référence est pas trop mal et nous avons trouvé que cela sonnait bien… voilà ! Les crocos, hum oui ça arrive de plus en plus, on n’y tient pas particulièrement mais nous nous surprenons nous-même à employer ce diminutif…

Pouvez-vous définir votre musique comme du rock ? de l’électronique ? du new wave ? de la punk ? folk-pop ? ou du new rock électriquement frénétique ? Avez-vous eu plusieurs styles de musique depuis 2004 ?
Lorsque nous avons commencé, nous écoutions des groupes assez différents mais nous nous sommes tous retrouvés sur des formations comme Joy Division, Devo ou Wire.
Nous avons toujours conservé cette influence Rock / New Wave mais la découverte de groupes plus récents comme Arcade Fire, Liars ou Black Angel a grandement contribué à l’évolution de notre musique, tant en termes de composition que de production.

Quelles sont les influences musicales qui touchent de près ou de loin votre style ?
Pour les classiques nous citerons : Joy Division, Devo, Wire, Stranglers, Doors, Bowie, les Dogs, Pink Floyd ou encore Magazine.
Pour les plus récentes : Arcade Fire, Black Angel, Liars, Battles, Animal Collective, A Place to Bury Strangers…
Chaque membre a ses influences propres et apporte quelque chose à chacun des morceaux des Crocodiles.

L’album Generalized suspicion of experts, pouvez-vous nous le définir en quelques mots ? Quelles sont les différentes entre les 2 EP et cet album en termes de travail, recherche musicale et durée de réalisation ?
Cet album est important pour nous, il est une sorte de transition entre des compositions plus anciennes (Channel 44, Widows of Littlegrave) et les nouvelles orientations musicales du groupe (I Know a Close friend of the Emperor, Manhunt). Nous avons passé du temps au Mix avec Vincent Robert du Label Herzfeld (et clavier du groupe Electric Electric) qui a grandement contribué à la qualité du disque. Il a fait office de producteur en quelque sorte. La principale différence avec les 2 premiers EP est notre investissement, en temps et en argent… Evolution et Project White ont été enregistrés dans notre salle de répète et mixé rapidement, nous étions impatients et surtout moins exigeants. Pour Generalized Suspicion of Experts nous sommes entrés en studio (Downtown Studio à Strasbourg) pour la première fois. Le mix s’est étalé sur plus d’un an car nous avons supprimé certains titres et nous en avons enregistré des nouveaux.

Playlist de l’album :
1- I know a close friend of the Emperor
2- Manhunt
3- Is that what you call Modern Age ?
4- The Dark Passenger
5- Hardbeat
6- Vacuum Tubes and Capacitors are not simple machines
7- Birthright
8- Curse of the Crocodile King
9- Channel 44
10- The Widows of Littlegrave
11- It’s a good day to die

On remarque que dans cet album comme pour les 2 EP, que vous avez choisi la langue de Shakespear pour vos textes. Est-ce un choix volontaire ?
Nos influences sont essentiellement anglo-saxonnes c’était un choix naturel pour nous oui.

Comme nous l’avons remarqué, Les Crocodiles vivent dans un monde particulier au travers des vidéos (Psychic Projections sur le site). L’ambiance et l’atmosphère musicales sont définies et posés surtout avec le premier single de l’album : The Dark Passenger.
A l’écoute de quelques titres de l’album, du punch dans les dents avec Manhunt, Is that what you call Modern Age ? a des débuts de rock rétro mais on est vite surpris par le mélange des genres.
Pour ne pas rester sur votre faim, allez sur le site du groupe pour découvrir les premiers EP et sauter sur l’album dès sa sortie.

Une dernière question, Les Crocodiles ont beaucoup tournés depuis leur création en France, Belgique et même la Slovénie ! En 2011, le groupe repartira sur la route ?
L’objectif pour 2011 est de trouver des dates, de défendre notre album et les nouvelles compos sur lesquelles nous travaillons en ce moment même.
Donc oui, nous comptons bien reprendre la route…

Liens utiles :
Le site officiel des Crocodiles
Le label Herzfeld
La page Facebook des Crocodiles
Le twitter du groupe
Le MySpace des Crocodiles
Les Crocodiles sur Official.fm

les Crocodiles photo

Pathien

Un tempo, une mélodie... Mes premiers pas sur Twitter, je suivais des comptes selon les #FollowFriday ou des sites de recommandations de comptes à suivre. C’est sur un tweet sur Nada Surf que MoiMateo me propose d’en écrire une critique. De fil en aiguille, j’écris sur le site et c’est plaisant de faire partager quelques artistes et musiques. Ancien bassiste et avec mes goûts un peu éclectique, je tente d’écouter le plus de choses possibles mais dans ce monde musical, il y aura toujours trop de surprises.

2 pensées sur “Les Crocodiles – Generalized suspicion of experts

  • 5 février 2011 à 8 h 22 min
    Permalink

    Ben j’ai craqué à l’écoute de l’album à la fnac Strasbourg, je ne connaissais pas du tout et depuis je l’écoute en boucle votre album…et aujourd’hui j’ai voulu en savoir plus parce que c’est écrit petit non d’une pipe sur ce CD alors je suis allé sur internet et surprise, un groupe strasbourgeois. C’est la première fois depuis longtemps que je tombe sur une musique qui donne envie de bouger, d’enfoncer les portes closes et de secouer les gens. les sons ont un petit côté vintage que j’apprécie particulièrement et le rythme c’est une vrai course. On sent bien vos influence mais vous gardez votre originalité.
    Alors j’espère que vous allez plaire à beaucoup d’autres, ne vous arrêtez pas en si bon chemin, je vous souhaite beaucoup de succès.
    Gilles, 47 balais.

  • 6 février 2011 à 15 h 09 min
    Permalink

    Merci Gilou !
    Crocodiles, bientôt 7 balais

Laisser un commentaire