iLL MANORS

Affiche ill manors

iLL MANORS marque les débuts très attendus derrière la caméra de l’une des figures de la musique Anglaise, l’artiste Ben Drew (connu sous le nom de Plan B.).
Ce thriller hors norme est situé dans le quartier de Forest Gate, East London, réputé pour sa violence. Il réunit des personnages dont les destins sombres se croisent et tentent de survivre.

Synopsis

Kirby, ex dealer, vient de sortir de prison, Ed est une tête brulée, Michelle, une prostituée sous surveillance et le jeune Jack, se trouve empêtré au sein d’un gang local. Chris est déterminé à se venger et Katya cherche désespérément à fuir ce trouble voisinage. Sans oublier Aaron, notre protagoniste, qui essaie juste d’être un type bien… Rythmé par la musique de Plan B, le film est une expérience visuelle et marquante, un brûlot social Hip Hop.

iLL MANORS – Trailer

Notre avis

iLL MANORS nous montre un Londres qu’on n’a pas l’habitude de voir. Un vrai Londres où tout n’est pas rose. Les personnages se battent pour vivre et devenir quelqu’un parmi les autres.

Drogue, violence et prostitution sont les thèmes du film.

Dans le film, les personnages se croisent et s’entrechoquent. Un effet papillon se crée tout le long du film : chaque action n’est pas dû au hasard.

Oubliez les fish’n’chips, les beans de leur breakfast et les autres images que vous avez de Londres. Regardez iLL MANORS, une réalité qui peut exister dans toutes les villes.

Entretien avec Ben « Plan B » Drew

(Extrait de l’interview)

Comment décrire ce film ?
C’est l’assemblage de plusieurs histoires vraies que moi et mes amis avons vécues, et d’autres que j’ai lues dans les journaux. J’ai juste tout rassemblé dans une narration cohérente où les personnages sont en interaction. […] J’ai voulu montrer avec ce film qu’on peut apprendre beaucoup de choses quand on connaît les faits.
Quand on comprend l’effet domino que ces choses-là ont sur la vie des gens, et comment on en arrive aux résultats sanglants qui font la première page des journaux, ça change tout.

Le public sera-t-il choqué par la violence du film ?
Certaines scènes sont éprouvantes. [..] Mais moi, je sais qu’à Londres, dans les quartiers d’où je viens, il y a de la drogue, de la violence, de la prostitution. La fiction, c’est quand on croit que les gens réussissent à arrêter l’héroïne ou à se sortir des situations dans lesquelles ils sont coincés. Mon premier script était plus sombre, mais quand j’ai commencé à filmer en 2010 j’étais plus optimiste, et j’ai un peu changé l’histoire.

Que souhaiteriez-vous que les spectateurs retiennent du film ?
Que nous sommes tous des produits de notre environnement. Quand on vit dans un milieu infesté par la drogue et les comportements criminels, peu importe si on est une bonne personne ou si on a bon coeur, on va subir l’influence des gens autour et sentir le poids de son éducation, ou de sa non éducation, pour ce qui est de mes personnages. Je voudrais que les jeunes adultes qui voient le film comprennent que ça n’a rien de cool de jouer avec des armes et de faire partie d’un gang. J’aimerais que ma musique et mes films aident les gamins qui, comme moi à leur âge, sont mis de côté et oubliés. Ce ne sont pas les hommes politiques qui peuvent prétendre les représenter alors si moi je peux faire quelque chose !

Comment avez-vous choisi vos acteurs ?
Je voulais des inconnus qui avaient déjà en eux le feu sacré. Des gens charismatiques. […] Comme ces mecs dans les pubs qui racontent des histoires et que tout le monde écoute. Ils sont presque comme des acteurs, et je voulais des gars comme ça, qui attirent l’attention. J’arrêtais même des gens dans la rue, je suis allé voir dans des écoles.

Qu’est-ce qui rend iLL MANORS unique ?
C’est unique à cause de l’élément musical, et en terme de narration. Car la plupart des gens n’ont pas la connaissance que j’ai de ce monde. Et s’ils l’ont, ils n’en rendent pas compte avec la même honnêteté. La musique est mon premier amour, et dans tout ce que je fais, c’est là où j’ai le plus de savoir-faire. Alors que dans le monde du cinéma, je suis encore un apprenti. Mais c’était une progression logique, parce que j’ai toujours voulu raconter des histoires avec ma musique.

Que souhaiteriez-vous obtenir avec ce film ?
J’aimerais qu’iLL MANORS ouvre les yeux des gens de toutes les classes sociales, et qu’il donne de l’espoir aux gamins des quartiers populaires. […] Je pose la question : pourquoi tant de gosses dans ce pays ont l’impression de ne pas avoir de futur et se moquent de trainer un casier judiciaire ?

Page Facebook du film iLL MANORS

On remercie Le K pour l’invitation à la projection.

Pathien

Un tempo, une mélodie... Mes premiers pas sur Twitter, je suivais des comptes selon les #FollowFriday ou des sites de recommandations de comptes à suivre. C’est sur un tweet sur Nada Surf que MoiMateo me propose d’en écrire une critique. De fil en aiguille, j’écris sur le site et c’est plaisant de faire partager quelques artistes et musiques. Ancien bassiste et avec mes goûts un peu éclectique, je tente d’écouter le plus de choses possibles mais dans ce monde musical, il y aura toujours trop de surprises.

Laisser un commentaire