Electrik Counterpoint – Reach

Envie de vous parler et de vous faire découvrir un groupe qui pourrait rapidement se retrouver sur de nombreuses ondes mais qui en attendant vous fera bouger en rythme la tête.

Electrik CounterPoint - Reach

Electrik Counterpoint, ECP pour les addictifs que vous rejoindrez sans doute à la fin de cette chronique, est un groupe bordelais de fusion rap-rock, voire même métal par moment. Un mélange que j’affectionne assez. Le groupe, dont la line-up semble avoir trouvé sa stabilité récemment, existe depuis 2011. Les 4 membres viennent de sortir leur 1er album dont les influences se percutent et coexistent à la perfection. On passera de Pearl Jam à RATM en faisant une étape par Silverchair. On a donc de quoi se ravir les cages à miel. On reconnaitra aussi un son travaillé par Rémy Fardègue, connu pour sa passion du son quasi parfait.

ElectrikCounterPoint Band

Car Reach est un album à la fois travaillé sur des compositions originales mais avec une grande importance dans le choix des instruments et des effets. Sans nul doute, une galette qui a tout intérêt à être usé lors d’écoutes abusives.

Nous avons pris beaucoup de temps pour que le son soit d’excellente qualité.
Max – bassiste de ECP

Retrouvez sur Facebook Electrik Counterpoint qui prépare la sortie de leur 1er clip : facebook.com/…/Electrik-CounterPoint

MoiMateo

Fondateur et chroniqueur de MoiMateo.com. Découvreur et diffuseur de talents étéroclytes. Signe particulier : 2 cages à miel en équipement d'origine.

Une pensée sur “Electrik Counterpoint – Reach

  • 17 juillet 2013 à 10 h 44 min
    Permalink

    j ‘ai programmé « ecp » cette été sur un fest du 47 et franchement je n ‘en reviens toujours pas …
    je veux dire en live c ‘est la méme ils sont vraiment énorme , alors a vous messieurs les programmateurs
    il faut s ‘intéressé de plus prés a ce groupe qui pour moi reste unique dans son genre sur la région .
    et de plus étant un enfant de l air ratm et bien je prends ma petite claque a chaque fois que j ‘écoute « reach ».
    laurent « les enfants du live »

Laisser un commentaire