Blue October – Any Man in America

J’en ai bavé le jour et j’en ai rêvé la nuit… Le dernier Blue October vient de sortir, Any Man in America est enfin dans les bacs ! Et moi j’en suis déjà à la 25ème écoute (au moins)… et autant de kleenex…


Ce nouvel opus est le 7ème du groupe qui a choisi l’indépendance en quittant leur ancien label pour créer leur propre label Up/Down Records tout en se permettant de décliner une offre de la très célèbre Universal Motocwn Records. Ça s’appelle, excusez moi par avance, avoir des couilles ! Mais à la lecture de ses textes, où l’industrie de la musique n’est pas épargnée, je comprends mieux…

Any Man in America est né de la douleur, de l’histoire même de Justin Furstenfeld. Un mariage qui s’écroule et sa bataille pour la garde de sa fille qui l’effondre. Une épreuve qui l’entraine vers le fond, le brise, alors il écrit, il écrit, encore et encore « I tried to focus all my anger in my work instead » extrait de Any Man In America. Une échappatoire, un exutoire, une thérapie… Une reconstruction en 13 morceaux d’un album introspectif qui le rend bouleversant !


Si côté musique, Blue October est toujours égal à lui-même, ce sont d’abord les textes qui m’ont bouleversée, des textes qui prennent aux trippes, tantôt s’adressant à sa femme, tantôt à sa fille, tantôt à la justice (à l’injustice).

Parfois tentative de réconciliation, plaidoirie coupable ou à charge, parfois violence, vulgarité ou tristesse mais toujours très personnel « My speech will always be free like Martin Luther King » toujours extrait de Any Man In America. Justin Furstenfeld se livre sans retenue sur des faits et des sentiments très intimes, il lui arrive même d’évoquer sa maladie (Justin Furstenfeld est bipolaire). Surprenant…

Des textes forts sur son amour pour sa fille, sur leur relation fusionnelle, la joie qu’elle lui donne, mais aussi sur sa bataille pour en obtenir la garde, des droits que sa femme veut lui enlever, de la trahison de cette dernière, de la violence qu’il a en lui face à cette épreuve, sa musique qui a pris beaucoup de place, l’industrie de la musique qui l’a bouffé… Un état des lieux dur, sans concession, honnête.

Des textes qui font penser à une plaidoirie de divorce, à une communication qu’il n’arrive pas à avoir avec son ex, qui, au fur et à mesure de l’album, s’apaisent (comme toujours avec l’arrivée des violons et mélodies plus douces). Sur la seconde partie de l’album, à partir de The Honesty, Justin Furstenfeld n’a de cesse de répéter qu’il est fatigué, qu’il a essayé mais qu’il est fatigué, il s’adresse à Dieu, crie à l’aide… Des textes plus proches de la prière, de l’introspection. The Worry List est magnifique…


Côté sensations fortes, Blue October a su jouer sur des effets très forts comme dans l’intro Everything uniquement composée de messages sur répondeur d’une voix féminine, ou pire, dans For the Love, une conversation téléphonique entre lui et une petite fille qui lui demande pourquoi il est parti…

Côté musical, Blue October prend parfois un style Eminem, un style HipHop qu’on ne lui connait pas. The Flight est étonnant, un morceau violent par son texte vulgaire et cru mais aussi par les faits qu’il relate (arrestation, fouille au corps, meurtre, bagarre…) Finalement le HipHop est bien adapté au contexte de ce morceau qu’il met véritablement en exergue ! Pareil pour Any Man in America qui relate sa révolte contre la justice.

[wpaudio url= »http://www.moimateo.com/wp-content/uploads/2011/08/07-The-Flight-Lincoln-To-Minneapolis.mp3″ text= »Blue October – The Flight (Lincoln To Minneapolis) »]

Si comme toujours la voix de Justin Furstenfeld et la rage qu’elle contient d’album en album me touchent profondément, si comme toujours les musiques de Blue October me transportent, ce sont les textes cette fois-ci qui m’ont bouleversée sans doute parce que mère divorcée flirtant aujourd’hui avec l’autre côté de la force obscure…

Ma grosse déception ? L’album s’accompagne d’une tournée européenne en Allemagne, en Suisse, en Grande-Bretagne, en Hollande et en Belgique… mais pas en France…

Pour ceux qui ont envie d’en découvrir plus sur Blue October, RDV sur mon ancien billet !


Je dédicace ce billet à tous les divorcés au bord du gouffre, à toi @MoiMateo et à nos Graines d’ADN.

Voir les textes ici http://www.elyrics.net/

NatCordeaux

La musique tient la même place dans ma vie que le parfum : indispensable tous les jours, interchangeable en fonction de mon humeur. La femme digitale que je suis préfère la musique authentique, les guitares autour d'un feu de bois aux salles de concert, les sons pop, folk, le hard, le slam... Je suis capable de dire dès la première mesure si le morceau me plait ou non, j'adore les rythmes à contre temps, les accords dissonants et les mélanges voix instruments improbables. Je déteste le classique, l'opéra, les chansons pour enfants, Gainsbourg et Johnny. Co-fondatrice de [email protected] Vôtre avec l'hôte de ce blog, Responsable éditoriale pour @LesNews

8 pensées sur “Blue October – Any Man in America

  • Ping : MoiMateo Blue October – Any Man in America - Le Blog des People » Le Blog des People

  • 13 septembre 2011 à 19 h 26 min
    Permalink

    Salut,

    Comme toi, je suis fan de ce groupe (trop peu connu en Europe).
    Bravo pour ton article.

    J’ai vu que tu avais marqué qu’ils allaient bientôt passer en Belgique ?!
    Tu as plus d’info concernant le lieu et la date exacte ?

    Parce que je vis en Belgique et je rêve de les voir en concert !

    merci d’avance 🙂

  • 15 septembre 2011 à 8 h 44 min
    Permalink

    Bonjour et Merci pour les compliments !
    Je n’ai pas les dates pour la Belgique, je te conseille de veiller sur le site direct du groupe. Pour l’instant, ils ont mis leurs dates jusqu’en Novembre (Allemagne, Luxembourg et Suisse) à surveiller de très près donc 😉

  • 15 septembre 2011 à 21 h 56 min
    Permalink

    Bonsoir !

    Merci d’avoir répondu 🙂

    J’espère que tu dis vrai concernant leur venue en Belgique !
    Effectivement, bientôt, ça sera Allemagne, Lux. et Suisse. Je prie pour la Belgique !

    Je vais surveiller ça de près 😀

    http://www.blueoctober.com/main.php

    On se tient au courant ici, si tu veux bien 😉

  • 16 septembre 2011 à 17 h 51 min
    Permalink

    J’avais vu cet article également (en cherchant justement sur Google : Blue October concert belgique). Mais pas de détails supplémentaires, et aucun autre sites qui en parlent…

  • 21 octobre 2011 à 21 h 57 min
    Permalink

    Salut,

    Apparemment la Belgique, c’est pas encore pour cette année… =/

  • 28 octobre 2011 à 10 h 14 min
    Permalink

    hey ! bad news 🙁 va falloir qu’on fasse pression sur la page fan pour qu’ils fassent un effort…

Laisser un commentaire