Albums 2010 – Jour 6

Groupe : Blackfeet Revolution
Album : Feel It Burn
Date de sortie : 18 Septembre 2010
Label : Indépendant

Présenté par Estelle N – Chronik Music

Un mec assez connu a dit un jour : «le rock français c’est comme le vin anglais» ,et bien John je pense que tu avais un peu trop bu de ton breuvage ce soir là ou alors n’auras pas vécu assez longtemps pour écouter les Blackfeet Revolution.
Blackfeet Revolution ? Si tu te demandes encore qui est ce groupe il va falloir s’attarder sur ses lignes ou alors tu ne lis pas mon blog, ce qui est très mal.

Less is more

Benoît (guitare/voix) et Fred (batterie) jouent ensemble depuis plusieurs années mais c’est seulement au printemps 2009 qu’ils décident de mener leur nouvelle aventure musicale sous forme d’un duo, une application pragmatique de l’expression «Less is More» et ce ne seront pas les White Stripes ou les Black Keys qui vous démontreront le contraire. Après deux semaines de répétitions, munis uniquement d’une guitare et d’une batterie, les jeunes trublions jouent leur premier concert sous le nom de BLACKFEET REVOLUTION avec une seule ambition : Nous montrer qu’ici le rock on sait le faire. ‘The Blackfeet Revolution is coming tonight’

Feel it burn, l’ep

Après plus d’un an et une trentaine de concert à son actif à Paris mais aussi en province, la révolution Blackfeet ne s’arrête plus aux portes des salles de concerts mais envahit, vos écouteurs, depuis le 18 septembre dernier, avec la sortie de leur premier EP, Feel It Burn (dignement fêtée au Bus Palladium).

En six titres, les Blackfeet Revolution opèrent un véritable tour de force. L’EP s’ouvre avec Songs For The Kings et donne tout de suite le ton avec des riffs de guitare lourds et une batterie infatigable, suivi de l’énergique Power to The People qui, avec son refrain entêtant, s’imprime dans votre crâne.

Avec la ballade Asphalt Blues, on retourne aux sources du blues avec un son à l’image des Blackfeet : à la fois brut,moderne et sans fioritures.

Retour sur la piste avec le tubesque Little Suzie, dès la première écoute, on est traversé d’un fil électrique qui nous force à nous lever et danser comme jamais avec son apogée sur un superbe solo de guitare comme Benoît sait le faire. Testé et approuvé. Sur cette bonne voie, on enchaîne avec l’hymne de guerre Blackfeet Boy et son riff totalement démoniaque.

Si avec cela, vous n’êtes pas conquis, je ne peux plus rien faire pour vous ( enfin vous pouvez rester encore un peu)
Pour les autres il y en a encore, avec le petit bijou de l’EP qui est une version live et acoustique de Feel It Burn avec son clip en bonus vidéo sur l’EP. Tourné dans un hangar désaffecté , avec un piano et les voix de Benoît et Fred en totale harmonie, le sens de la chanson prend tous son ampleur…..et leur talent aussi.

Il est maintenant l’heure de se dépêcher de rejoindre car la Blackfeet Revolution est en marche et n’est pas prête de s’arrêter. ‘The Blackfeet Revolution won’t let you down’

Retrouver Estelle sur Chronik Music, sur Star Track Crush et sur Twitter

MoiMateo

Fondateur et chroniqueur de MoiMateo.com. Découvreur et diffuseur de talents étéroclytes. Signe particulier : 2 cages à miel en équipement d'origine.

4 pensées sur “Albums 2010 – Jour 6

Laisser un commentaire